Zouabi veut se servir de la Cour suprême

La députée arabe israélienne, Hanin Zouabi, a fait appel auprès de la Cour suprême dimanche. Elle a en effet demandé à la Cour d’annuler la décision de la Knesset qui lui a retiré ses droits en tant que parlementaire depuis sa participation à la «flottille pour Gaza». Dans sa requête, elle joue sur la situation précaire, selon elle, des minorités: «Cette décision de la Knesset permet à la majorité de châtier des parlementaire qui représentent la minorité», écrit-elle dans sa lettre. Seule une partie de ses droits lui ont pourtant été retirés, et elle ne semble pas encourir le risque d’une condamnation pour atteinte à la sécurité de l’Etat. Entre autres, elle n’a plus le droit d’employer un passeport diplomatique, et le recours à des conseillers juridiques le cas échéant sont à sa charge, et non plus à celle de l’Etat. La plaignante, au lieu de se justifier pour les accusations que lui ont adressées d’autres parlementaires, comme les motifs de trahison et de terrorisme, s’en sert pour se considérer comme victime d’«un précédent dangereux» et pour légitimer «l’incitation à la haine contre la minorité arabe.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.