Bush cite Olmert dans ses mémoires

Les révélations d’anciens hommes politiques qui écrivent leurs mémoires peuvent créer parfois la surprise. C’est le cas notamment de l’ancien président des Etats-Unis George Bush qui a jugé nécessaire de raconter, dans son livre ayant pour titre « Decision Points », que l’ex Premier ministre israélien Ehoud Olmert avait demandé que les Etats-Unis attaquent le site nucléaire syrien. Comme les USA avaient refusé, a-t-il ajouté, les Israéliens se seraient chargés de la besogne sans demander de feu vert aux Américains. Dans le chapitre consacré à cette affaire, Bush raconte le coup de fil qu’il avait reçu d’Olmert et la réponse qu’il lui avait donnée: il avait dit qu’il ne pouvait en aucun cas permettre un raid sur le territoire d’un Etat souverain sans mise en garde ni justification et qu’une telle opération ne serait envisageable que si les services de Renseignements américains indiquaient clairement que le réacteur produisait des armes nucléaires. Il aurait ajouté que cela risquait d’entraîner une réaction très dure des Syriens. Toujours dans son récit, Bush rappelle qu’il avait alors suggéré à Olmert de tenter de régler le problème par voie diplomatique. Il a précisé que sa réponse « avait déçu Olmert qui lui aurait alors répondu que « sa stratégie l’inquiétait ». Après le bombardement du site, apparemment effectué par Israël si l’on en croit les médias étrangers, Bush a écrit: « Olmert ne m’a pas demandé mon feu vert; il a agi avec la conviction d’accomplir quelque chose de vital pour la sécurité d’Israël ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.