«Rien n’a changé à Gaza»

Le temps s’écoule et les pourparlers entre Israël et l’Autorité palestinienne sont toujours dans l’impasse. Quant aux appels qui prennent de plus en plus la forme de slogans, ils ne changent pas et une fois de plus, c’est surtout Israël qui est considéré comme responsable de la situation jugée préoccupante. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré mercredi soir que « les Etats-Unis s’opposaient à toute démarche unilatérale, entreprise par Israël ou par l’AP », et a réaffirmé que « les pourparlers étaient le seul moyen de régler toutes les questions liées au conflit ». A l’Onu, personne ne semble tenir compte des nouveaux efforts du gouvernement Netanyahou qui a accordé des allègements supplémentaires au profit des habitants de la bande de Gaza. Pour le chef des opérations de l’UNRWA dans la région John Ging, seule une petite partie de la population locale ressentirait des changements depuis qu’Israël autorise l’introduction d’autres marchandises. « On ne constate pas de modifications sensibles sur le terrain », a-t-il même affirmé à la BBC, allant même jusqu’à prétendre que ces mesures avaient été prises à des fins politiques. Il convient de rappeler, dans ce contexte, qu’Israël avait annoncé, en juin dernier, la levée de certaines restrictions afin que de nouvelles marchandises et denrées alimentaires puissent être introduites à l’intérieur de Gaza. Une décision prise bien entendu après de lourdes pressions de la communauté internationale. Celle-ci était intervenue à la suite de la mort de neuf « activistes » tucs pro-palestiniens, tués sur le bateau turc Mavi Marmara lors de l’attaque contre des soldats israéliens venus arraisonner le cargo. Pour l’Onu, la crise est encore grave à Gaza malgré ce nouvel apport, étant donné que les habitants ne peuvent pas exporter, ce qui toucherait sérieusement l’économie locale. A cela, Israël a rétorqué en soulignant que les Nations unies ne tenaient pas compte d’un point essentiel, à savoir que c’est le Hamas qui contrôle entièrement cette zone. « Pourquoi y a-t-il des problèmes d’exportation, et parfois même d’importation ? » demandent les dirigeants israéliens. « Pourquoi la « frontière » est-elle fermée ? Parce qu’une organisation terroriste règne sur la bande de Gaza ». Les Israéliens précisent encore que « le blocus a été renforcé en 2007, lorsque le Hamas a pris le pouvoir à Gaza » et confirment que le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

1 comment

  1. Akerman Michel Netanya

    La bande de Gaza , entre les mains des tueurs du Hamas, ne manque pas de nourriture, d’essence, d’électricité, de médicaments, de téléphones, d’armes, de dollars etc.
    S’il y avait eu UN SEUL mort de faim le monde entier aurait condamné le coupable systématique à leurs yeux : Israël.
    La plupart des populations des pays d’Afrique rêvent d’être traitées comme le sont les habitants de Gaza.
    La propagande des ennemis d’Israël n’a pas de limite mais l’UE ou Hussein Obama font semblant d’y croire pour, espèrent-ils, avoir la paix ou tout simplement parce que les vieux démons de l’antisémitisme reviennent au galop dans les pays qui ont pourtant combattu le nazisme.
    Avant que les Juifs soient expulsés par Sharon des milliers de palestiniens travaillaient dans les serres des villages juifs de la bande de Gaza. Le Hamas a détruit les serres.
    Des milliers de palestiniens travaillaient dans les villes d’Ashdod, Ashkelon, Sdérot etc. Le Hamas en faisant pleuvoir 8000 kassams et mortiers sur Israël et en fomentant de nombreux attentats a obligé la fermeture des points de passage.
    Alors, qui est responsable de cette situation ?
    Qui empêche l’exportation de produits de Gaza via les points de passage avec l’Egypte si ce n’est le frère Moubarak ?
    A part le consulat de France de Jérusalem (qui, curieusement, s’occupe de la bande de Gaza alors que le Hamas EST une organisation terroriste), le taré antisémite Carter, la baronne Ashton ou les Scandinaves, qui va enfin rappeler que Haniyeh est un assassin aux ordres des Iraniens ?
    Elle dit quoi la mère Clinton désavouée comme son patron aux dernières élections ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.