Le G-20 accouche d’une souris

SEOUL, South Korea – Accord a minima à Séoul. Les dirigeants du G-20, dont la France a pris la présidence pour un an, ont refusé vendredi d’appuyer les efforts de Washington pour contraindre la Chine à réévaluer le yuan, promettant simplement de s’abstenir de toute “dévaluation compétitive”.

Lire l’article complet sur journalmetro.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.