«Arafat n’a pas été empoisonné»

Imad Abou Zakhi, qui fut garde du corps du chef de l’organisation terroriste de l’Olp, il convient de rejeter les allégations contre Israël selon lesquelles son employeur aurait été empoisonné par de la nourriture qui aurait pu être ajoutée à sa nourriture. Cet individu, qui a aujourd’hui 47 ans, a suivi le terroriste depuis 1988 et jusqu’à sa mort dans un hôpital français, en novembre 2004. L’agent a déclaré au journal Al-Hayat: «L’idée selon laquelle il aurait été empoisonné par voie de nourriture doit être rejetée. En effet, nous ne l’avons jamais laissé manger sans y goûter nous-mêmes au préalable tout plat qui lui était présenté. Un jour, un invité lui a offert une boîte de chocolats. Je me suis précipité, alors qu’il venait de l’ouvrir. J’en ai distribué à chacun des gardes. Je n’ai jamais laissé le « Raïs » manger des chocolats ou d’autres sucreries sans en prendre moi-même entre une demi-heure et trois quarts d’heure avant qu’il n’en prenne lui-même.» La thèse de l’empoisonnement, adoptée largement auprès de l’AP, ne se base sur aucun résultat rapporté dans les dossiers médicaux du chef de l’Organisation de Libération de la Palestine. Une enquête dirigée par les autorités basées à Ramallah n’ont rien établi de plus. En outre, le parti arabe israélien Balad a tenu conseil vendredi pour célébrer la disparition du terroriste. Des centaines de manifestants se sont réunis dans la ville israélienne d’Oum el-Fahem. Ils ont appelé à la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour étudier les circonstances de la mort de «leur Raïs».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.