Augmenter les avoirs de l’Etat

Le ministre de la Protection de l’environnement, Guilad Erdan, considère que l’exploitation des réserves minières du sous-sol, dans la région de la Mer morte, ne s’acquitte pas suffisamment des droits dus à l’Etat. Il fait part de sa considération de la question dans une lettre qu’il a fait parvenir au ministre des Finances, Youval Steinitz, ainsi qu’à la presse. Pour lui, il convient d’établir une équation qui mettra en rapport les dommages qui seront provoqués dans un futur plus ou moins proche au paysage ou à l’environnement en général et entre le montant des droits que la société qui exploite le sous-sol devra régler à l’Etat. Pour Erdan, le montant exigé auprès des sociétés qui exploitent les ressources naturelles ne correspond pas à la réalité des considérations économiques admises en principe dans les Etats de la communauté internationale. Il mentionne notamment dans sa lettre: «Le ministère de la Protection de l’environnement travaille à l’évaluation des conséquences écologiques que représente l’exploitation des ressources naturelles dans la région de la Mer morte. Ces travaux devraient prendre fin début décembre, et je demande que le montant des droits exigés par l’Etat, à l’avenir, tienne compte entre autres considérations des dégâts causés à l’environnement.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.