Quand la B.B.C. s’autocensure…

La « B.B.C World » n’a pas les mêmes états d’âme lorsqu’il s’agit de diffuser des reportages biaisés et ouvertement hostiles à Israël, que pour une émission qui pourrait froisser des pays ou organisations arabes. La chaîne britannique de télévision vient de déprogrammer la première émission d’une série de documentaires qui était prévue pour samedi prochain, et qui était consacrée à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Libanais Rafik Al-Hariri ainsi que des développements de l’Affaire depuis lors. Intitulée « Assassinat à Beyrouth », la série a été « reportée à une date ultérieure », selon un jargon qui veut dire qu’elle sera probablement et tout simplement annulée. Cette série est une production de l’ORTV, société anglo-saoudienne, et était initialement prévue pour être diffusée sur la chaîne Al-Arabiya. Mais les Saoudiens se sont subitement opposés à sa diffusion dans le Royaume, car entre temps, ils ont décidé de se rapprocher de la Syrie, afin d’éviter une détérioration de la situation au Liban à l’approche des conclusions du Tribunal Spécial pour le Liban. La B.B.C avait alors décidé de diffuser elle-même la série qui devait montrer « le déroulement de qui s’est réellement passé entre les différentes forces en présence au Proche-Orient », avec des interviews de personnalités libanaises, syriennes, américaines et françaises. Avec la montée de la tension au Liban et les menaces continuelles du Hezbollah, la BBC a décidé qu’il ne fallait pas contrarier l’organisation terroriste chiite, et a décidé de ne pas diffuser la série, « en raison de la situation au Liban », tout en jurant « ne pas avoir subi de quelconque pressions »!! Christopher Mitchell, réalisateur de la série, a déclaré au quotidien « The Guardian » ” qui a relaté de l’affaire ” s’est dit « déçu du report de la diffusion », mais en même temps dit comprendre la décision de la chaîne: « Tout ce qui touche au Proche-Orient est des plus délicats et sensibles, et il faut donc y réfléchir à deux fois avant de diffuser de tels programmes ». Sauf quand il s’agit d’Israël, bien entendu.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.