Vulnérable dans le cyberespace, l’Iran s’exerce à la guerre électronique.

La vulnérabilité de l’Iran est apparue sous une lumière crue au cours de l’été. L’affaire Stuxnet a en effet incidemment révélé des failles de sécurité importantes au cœur même des infrastructures stratégiques du pays. Même si Téhéran dispose désormais de très bons experts, de préoccupantes faiblesses structurelles et opérationnelles subsistent. A commencer par le ralentissement des flux d’information liés à une politique de contrôle extrêmement stricte et généralement mal vécue par les utilisateurs.

Lire l’article complet sur nanojv.wordpress.com

Share This
491 0 Nov 19, 2010

1 comment

  1. El Gringo

    Concernant l’attaque informatique, Israël avait une chance de faire mal. cette chance, elle a utilisé, et il n’y en aura plus d’autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.