Le Hezbollah prévisible comme d’habitude

L’argument systématiquement invoqué par le Hezbollah pour justifier son refus d’être désarmé, comme le demandent plusieurs résolutions internationales, est « l’occupation israélienne de territoires libanais et la nécessité de lutter pour défendre l’intégrité du pays ». Après l’annonce israélienne de son intention de se retirer du nord du village de Ghajar, à la frontière israélo-libanaise, le Hezbollah a rapidement réagi en déclarant que « cela ne mettrait pas fin à la lutte contre Israël ». Hussein Khalil, conseiller « politique » de Hassan Nasrallah, a précisé « qu’Israël occupait encore la zone des ‘Fermes de Shiba’ et que ceci nécessitait que le Hezbollah reste armé et prêt à combattre ». Il est à parier que si Israël quittait un jour cette zone, le Hezbollah trouverait un nouvel argument justifiant son maintien comme milice armée au sein de l’Etat libanais ! Il est également à noter que la communauté internationale n’a absolument pas réagi à l’annonce israélienne de son retrait du nord de Ghajar, et surtout…de la protestation coléreuse des habitants du village contre Israël, qu’ils accusent de « trahison » pour vouloir se retirer de ce « territoire occupé » !!!!

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.