Judée-Samarie: le mouvement de grève est lancé

Comme ils l’avaient annoncé la semaine dernière, les habitants des localités juives de Judée-Samarie ont entamé dimanche matin une grève pour dénoncer la politique du gouvernement, prêt à accepter un nouveau gel de trois mois. Il s’agit du premier mouvement de masse de grande envergure depuis le retrait de Gaza en 2005, qui a provoqué l’expulsion de toute une population établie dans le Goush Katif et la destruction de tous leurs villages. Dans le cadre de cette grève d’une journée, tous les services officiels ne fonctionnent pas et les établissements scolaires sont fermés. Des milliers d’étudiants et de résidents ainsi que des chefs de conseils locaux ou régionaux et des députés prennent part à ce mouvement de protestation. Le mouvement d’extrême gauche Shalom Akhshav (la paix maintenant) a cherché à délégitimer cette manifestation en prétendant que les organisateurs « obligeaient les écoliers à y participer ». Mais l’un des initiateurs du mouvement, Betzalel Smortrich, a rétorqué que tout enfant qui souhaitait y prendre part devait au préalable solliciter l’autorisation de ses parents. L’un des leaders de longue date des résidents de Judée-Samarie, Benny Katsover, a indiqué que l’objectif était de réunir les 150 000 Israéliens menacés d’expulsion avec leurs supporters pour une lutte decisive contre Netanyahou. Pour lui, il faut que le Premier ministre comprenne qu’en avançant dans le processus qu’il a entamé, il risque de perdre progressivement le soutien des membres de son parti.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.