Liban – Documents compromettants sur l’assassinat de Rafic Hariri

Une enquête de la CBC a permis d’obtenir des documents compromettants que l’ONU aurait tenté de cacher concernant l’assassinat du premier ministre libanais, Rafic Hariri, en 2005.

L’assassinat de Rafic Hariri en février 2005 provoque la fureur des Libanais. Le monde montre du doigt la Syrie. Dans les capitales occidentales, on réclame justice.

Presque immédiatement après le meurtre, l’ONU dépêche une commission d’enquête à Beyrouth.

La commission d’enquête onusienne procède très, très lentement, c’est l’inertie. Il lui faudra trois longues années avant de commencer à analyser les relevés de tous les appels téléphoniques placés dans la zone de l’attentat.

Finalement, l’ONU découvre un premier réseau téléphonique, appelé le réseau rouge, utilisé par le commando qui a perpétré l’attentat, et aussi celui d’un autre groupe de personnes, qui lui avaient fourni un soutien logistique. Les indices mènent directement ou indirectement au Hezbollah, le parti de Dieu.

Lire l’article complet sur Radio Canada

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.