STUXNET. L’oracle d’ISIS tient en deux mots : “Pourquoi pas ?”

Le 12 novembre dernier, Symantec (leader américain en sécu informatique) lançait l’hypothèse d’un ciblage par Stuxnet des automates de contrôle des convertisseurs de fréquence produits par Fararo Paya en Iran et Vacon en Finlande (qui n’a pas apprécié d’être mêlé à l’histoire). Un doigt pointait immédiatement vers Natanz dont les centrifugeuses d’enrichissement utilisent par définition des convertisseurs.

Lire l’article complet sur nanojv.wordpress.com

Share This
358 0 Nov 23, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.