Shass réclame la démission du Rav Amsellem

Le conseil des « sages de la Tora » du parti Shass s’est réuni lundi soir pour débattre du statut du Rav Haïm Amsellem dont les propos, qualifiés de trop libéraux, ont irrité les rabbins de la formation orthodoxe séfarade. A l’issue de leurs délibérations, les membres du Conseil, soutenus par le Rav Ovadia Yossef, ont appelé le Rav Amsellem à « renoncer à son siège à la Knesset ». Cette décision a été annoncée par le secrétaire du Conseil, le rav Raphael Pinhassi qui a souligné que le Rav Amsellem avait été désavoué par le Rav Yossef en personne. Pour écouter l’interview du Rav Amsellem sur notre site, cliquez ici . Que reproche-t-on au Rav Amsellem ? De s’être exprimé en faveur de cours dans les écoles sur le conflit israélo-palestinien, d’avoir estimé que certains jeunes devaient aller travailler plutôt que de rester sur les bancs de la Yeshiva lorsque l’étude intensive ne leur convenait pas, d’avoir dénoncé l’attitude de certains à l’encontre des convertis, de s’être insurgé contre le silence du parti lors de l’affaire d’Immanuel où la communauté séfarade avait été lésée, et de s’être exprimé contre Elie Ishaï, leader de Shass. Mais le Rav Amsellem, qui subit ces pressions depuis un certain temps, avait déjà annoncé avant cette décision : « D’un point de vue légal et moral, le mandat que je détiens appartient aux électeurs qui m’ont choisi, m’ont soutenu et continuent à me soutenir de toutes leurs forces. Je n’ai pas le droit de le céder à un autre et je ne le ferai pas ». A présent, il étudie de près le problème, en examinant surtout l’aspect juridique de la question.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.