Le Hezbollah admet-il son implication ?

Pour la première fois depuis le meurtre de Rafik Hariri, un parlementaire libanais, Walid Zakaria, appartenant au Hezbollah, laisse entendre que son organisation pourrait avoir été impliquée dans l’attentat contre l’ancien Premier ministre libanais. Il a en effet déclaré que « même si le Hezbollah avait tué Hariri, cela n’était pas une raison pour détruire le Liban ». Ces déclarations ont été diffusées par le journal en langue arabe A Shark-al-Awsat paraissant à Londres. C’est la première fois qu’un représentant de l’organisation terroriste d’obédience chiite n’exclut pas formellement l’idée que le Hezbollah est mêlé à cet assassinat.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.