Vers une Association des Journalistes religieux ?

Le récent congrès annuel de l’Association des Journalistes a laissé un goût très amer dans la bouche des journalistes religieux et de droite. Le « rapt » de cette rencontre professionnelle par le mouvement d’extrême gauche « Agenda » et les insultes qui ont fusé en direction des journalistes religieux ont poussé ces derniers à envisager une solution alternative. Le site « Aroutz 7 » et le journal « Be-Sheva » ont annoncé leur intention de créer prochainement une « Union des Journalistes Indépendants » destinée à représenter les journalistes religieux sur un large spectre allant des « traditionnalistes » aux « orthodoxes ». Suite au dernier Congrès d’Eilat, certains journalistes ont rendu leur carte de membre et annoncé leur retrait de l’Association des Journalistes du fait de la partialité et du déséquilibre patents que la direction du Congrès a manifestés. Le directeur-général de « Be-Sheva », Doudou Saada, a confirmé qu’il avait pris des contacts avec des journalistes de différents médias « n’appartenant pas au microcosme tel-avivien » afin de créer cette association et de « donner une tribune correcte à ceux qui émettent des opinions religieuses ou de droite, et qui sont plus de 500 dans la corporation journalistique ». De son côté, Ouzi Baroukh, du site Arutz7 en hébreu, a regretté « que l’Association des Journalistes ait fait l’impasse sur tout un pan de l’opinion israélienne et a préféré promouvoir les idées d’une petite minorité bruyante et extrémiste comme ‘Agenda’ ». Les journalistes identifiés à la droite ou au courant religieux n’avaient même pas obtenu de siège dans la salle lors des quatre jours du Congrès, alors que les militants d’extrême gauche étaient répartis dans la salle et intervenaient sans arrêt pour interrompre les journalistes sionistes qui participaient aux débats sur scène. ! Yossi Bar-Moha, Président de l’Association des Journalistes et organisateur du Congrès d’Eilat a eu droit à une lettre ferme de la part des responsables d’Arutz7 et « Be-Sheva », dans laquelle ils exprimaient notamment leur indignation « de voir que les journalistes de droite avaient été conspués et chahutés comme le sont les personnalités israéliennes qui se rendent dans les campus à l’étranger ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.