Les fuites de WikiLeaks sur le Liban : Assad, Siniora et les autres…

Outre l’affaire du Croissant-Rouge iranien, nous rendons compte dans ces colonnes de la teneur de trois câbles diplomatiques américains publiés par WikiLeaks concernant le Liban. Ils remontent tous trois à 2009 et sont datés le premier de Damas, le deuxième de Beyrouth et le troisième de Tel-Aviv.

Des médicaments et… des armes

L’Iran a utilisé des ambulances du Croissant-Rouge iranien pour acheminer des armes et agents au Liban durant la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah.

Un câble de 2008, émanant de Dubaï, cite une source iranienne selon laquelle le Croissant-Rouge iranien servait de couverture à des membres des gardiens de la révolution, le corps idéologique d’élite des forces armées iraniennes, pour qu’ils infiltrent le Liban pendant le conflit.

« Les véhicules du Croissant-Rouge transportant du matériel médical servaient aussi à acheminer des chargements d’armes ». Des membres du Croissant-Rouge iranien ont vu en Iran « des missiles dans des avions destinés au Liban, au moment de la livraison du matériel médical dans ces avions », selon la même source. L’avion « était, selon eux, à moitié plein avant l’arrivée des produits médicaux ».

Selon la source iranienne, le contrôle d’un hôpital du Croissant-Rouge iranien au Liban a par ailleurs été transmis au Hezbollah à la demande du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.