« Echanges de territoires » : réactions

Le Bureau du Premier ministre s’est empressé de réagir aux révélations de Wikileaks sur l’acceptation de Binyamin Netanyahou du principe « d’échange de territoires ». Selon ses services, « la position du Premier ministre a toujours été la même : il est favorable à des échanges de territoires uniquement dans le cadre d’un accord de paix définitif ». Tsipi Livni (Kadima), sans nommer le Premier ministre, a réagi lors de son intervention à la cérémonie de souvenir de l’ancien ministre et chef d’état-major Raphaël Eitan (« Rafoul ») z.l. : « Les enseignements que nous a légués ‘Rafoul’ nous rappellent une attitude politique où les positions qui sont exprimées en coulisses sont les mêmes qui sont exprimées en public ! ». Mais à droite, on note que ces déclarations faites par le Premier ministre sont en total porte-à-faux avec ses promesses électorales. Le député Michaël Ben-Ari (Ihoud Leoumi), déclare « que ces documents de Wikileaks révèlent une fois pour toutes le vrai visage de Netanyahou, qui a ramené le concept de leadership souverain à son plus bas niveau en se rabaissant ainsi devant les Américains. Vouloir ainsi céder des territoires d’Eretz Israël à nos ennemis est un signe de plus du désagrégement idéologique du Likoud ». Quant au Prof. Aryeh Eldad (Ihoud Leoumi), il estime « que la vérité est enfin sortie du sac, et que la preuve est maintenant faite que Binyamin Netanyahou a trompé ses électeurs », et adresse au Premier ministre cette demande : « Celui qui exige des pays arabes qu’ils disent publiquement ce qu’ils pensent sur l’Iran devrait d’abord commencer par lui-même, et dire ce qu’il pense réellement à ses électeurs ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.