Conférence de presse de Netanyahou

Dès la sortie du shabbat, le Premier ministre a fait un nouveau point de la situation depuis le quartier général installé dans des locaux de l’université de Haïfa, donnant les dernières informations sur l’incendie géant qui a dévasté la région du Carmel pendant trois jours. Le terrain est devenu trop dangereux et ne permet pas d’interventions directes. Les pompiers ont fait une nouvelle tentative, qui aurait pu se terminer par une nouvelle tragédie, mais ils ont pu fort heureusement échapper à temps aux flammes. A présent, on n’envisage plus que des interventions aériennes. Le Premier ministre a déclaré: «Cette catastrophe est unique dans ses proportions. Il est vrai que des événements équivalents se sont produits dans d’autres pays, en Russie, aux Etats-Unis, en Grèce et un peu partout ailleurs. Elles ne sont pas toujours dues à un allumage négligent ou intentionnel. Dans les grands incendies, beaucoup de forces doivent coordonner leurs actions. Il faut une intervention aérienne. Les forces terrestres ne sont pas en mesure de contenir de tels foyers.» Il a rappelé avoir lancé un appel à l’aide à la communauté internationale et que cela n’avait rien d’humiliant, rappelant qu’Israël avait proposé son assistance à maintes reprises à d’autres pays en difficulté. C’est ainsi que des équipements divers sont arrivés en Israël dès vendredi. Une première équipe a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi de Bulgarie. Dès vendredi, elles ont commencé à déverser de l’eau et des produits spéciaux sur les forêts en flammes. Elles proviennent de Grèce, de Chypre, d’Angleterre, de Turquie, de Russie et d’Italie. D’autres pays se sont joints par la suite aux premiers intervenants: la Suisse, la Hollande, la France, et l’Azerbaïdjan. Les efforts ont dû être interrompus à nouveau à la tombée de la nuit. On craint que les flammes ne se ravivent en raison du vent sec qui continue de souffler. Le plus gros avion du monde, en provenance des Etats-Unis, doit atterrir dans la nuit de samedi à dimanche en Israël à une heure du matin. Il s’agit d’un Boeing 747. Netanyahou a demandé de débloquer immédiatement les fonds pour sa location. Il peut transporter quatre-vingt mille litres d’eau, soit seize fois plus que la quantité moyenne des canadairs. Un des avantages du bombardier d’eau Super Tanker est de pouvoir travailler de nuit. Les bases de l’armée de l’air qui participent à cette action sont celles de Haïfa, de Ramat-David, de Tel-Nof, et de Nevatim. Les avions en provenance de l’étranger y ont été dirigés à leur arrivée. Netanyahou a fait part également de son intention de fournir plus de moyens aux services des pompiers: «Nous devons modifier nos possibilités d’affronter de pareilles situations. Nous devons faire l’acquisition de nombreux avions spécialement conçus et équipés pour traiter les grands incendies. Nous nous sommes déjà penchés sur la question. Il faut investir au minimum cent millions de shekels pour renouveler les équipements dont disposent les pompiers. Il faut également restructurer le système. » Il a rapporté le contenu d’une conversation qu’il a eue avec le Premier ministre grec. « (…) Nous avons vu un incendie, de l’autre côté du golfe de Haïfa, dont le diamètre atteignait quelques centaines de mètres. Il aurait suffi de trente ou quarante minutes pour que ses proportions s’étendent comme sur le Carmel. Je lui ai demandé s’il allait envoyer des pompiers. Il m’a répondu qu’aucune intervention terrestre n’était envisagée, mais uniquement aérienne. En 35 minutes, des avions l’ont éteint en prenant de l’eau de mer.» Le directeur du bureau du Premier ministre, Eyal Gabaï, a fait savoir que 15000 personnes avaient été évacuées de leur maison: «Nous avons pu constater l’élan de solidarité dont ont fait preuve les citoyens. Très peu de gens se sont présentés dans les centres d’hébergement qui ont été organisés pour les recevoir. Les centres publics sont presque vides.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.