Une catastrophe humaine et écologique

L’incendie géant qui a ravagé la région du Carmel est une véritable catastrophe nationale et tout Israël est en deuil après la mort de 41 personnes qui ont péri dans des conditions atroces. Mais il faut ajouter à cela le désastre écologique causé par le feu ravageur qui a détruit la végétation des collines verdoyantes du Carmel, sur une superficie de 50 000 dunams, ce qui est gigantesque. Pour les experts de l’environnement, il faudra sans aucun doute des dizaines d’années pour que la verdure revienne dans ce secteur où pas moins de 5 millions d’arbres ont été totalement calcinés. C’est toute une réserve naturelle, où poussait une végétation variée et qui accueillait des milliers d’oiseaux, qui vient d’être réduite en cendres. L’un des directeurs du Keren Kayemet Leisraël, KKL, a déploré la situation qu’il a qualifiée d’irréversible en soulignant que des arbres vieux de 50 à 100 ans avaient été détruits et qu’il faudrait presque autant de temps pour en faire repousser. Le président du KKL, Effie Stentzler , s’est montré tout aussi pessimiste en affirmant que certaines sortes de végétation avaient été décimées sans espoir de les retrouver. Il a en outre lancé un appel urgent aux autorités, face à ce fléau, n’hésitant pas à parler d’incendies volontaires. Stentzler a réclamé une réunion urgente de tous les responsables de la sécurité israélienne pour débattre des moyens à mettre en œuvre pour éviter qu’une telle catastrophe se reproduise. Les bêtes sauvages dont la race serait menacée d’extinction auraient échappé au désastre et selon l’autorité des parcs naturels, aucun animal n’aurait été touché par l’incendie. La faune de la région a été évacuée à temps dans une autre réserve et n’a donc subi aucune perte. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que le feu détruit la végétation dans ce secteur : il y a eu d’autres incendies et les forêts détruites alors par le feu ont pu être restaurées. A présent, elles ont une fois de plus été complètement consumées et on se demande quelles sont les chances de les faire revivre. Et puis, il ne faut pas non plus oublier que de nombreux gaz nocifs ont été émis pendant l’incendie, ce qui veut dire que les dégâts écologiques ne sont pas du tout négligeables.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.