La Ritaline, un remède efficace ?

Les élèves dissipés doivent-ils prendre de la Ritaline ? Cette question a été largement débattue mercredi au sein de la commission parlementaire de l’Education. Le professeur Asher Ornoï, directeur du département du développement de l’enfant au ministère de la Santé, a révélé, lors de son intervention, que près de 100 000 écoliers avaient été diagnostiqués comme ayant des difficultés de concentration en classe et que 30 % d’entre eux étaient traités à la Ritaline, médicament censé les calmer. Il a précisé : « Un grand nombre d’élèves ont recours à ce médicament, qui est subventionné par les caisses maladie (Koupot Holim) et a de l’effet pendant quatre heures sur le patient. Mais, a-t-il estimé, il risque de faire plus de dégâts que de bien ». Au cours des discussions, il a également été établi que le système éducatif israélien souffrait d’un manque sérieux de personnes professionnelles, et plus particulièrement de conseillers pédagogiques et de psychologues. L’un des participants a souligné qu’il n’y avait personne « pour guider les parents et les élèves, et pour procurer aux enseignants les outils nécessaires pour affronter les problèmes posés par certains enfants qui ne parviennent pas à se concentrer en cours ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.