Sur les traces de Begin …

La municipalité de Jérusalem prépare activement le premier marathon international qui doit se tenir dans la capitale d’Israël au mois de mars prochain. Mais en marge de ces préparatifs, le département des sports de la mairie envisage d’organiser, juste avant cet événement, une autre course, cette fois en souvenir de Menahem Begin, mort le 9 mars 1992. Il s’agit d’une initiative prise en collaboration avec le Centre Begin à l’occasion du 18 e anniversaire de la disparition de l’ancien Premier ministre du Likoud. Mis à part l’intérêt sportif de cette compétition, elle propose aussi aux participants de visiter les lieux qui ont joué un rôle dans la vie de Begin. L’itinéraire, tracé sur une longueur de 8 km, a déjà été entériné par la police de la ville et les coureurs prendront leur départ devant la Knesset avant de se diriger vers la rue Ramban. Ils prendront ensuite la direction de la rue Elfassi, dans laquelle Begin s’était réfugié dans un appartement secret lorsqu’il était le commandant du Etsel avant la création de l’Etat. Ensuite, la course se poursuivra vers la rue Balfour, siège de la résidence du Premier ministre, où Begin a résidé lorsqu’il présidait aux destinées de l’Etat. La prochaine étape sera alors la place de la Menora (Kikar Hamenora), dans la rue Betsalel, où Begin a prononcé ses fameux discours, puis la Place de Sion, Kikar Tsion, où Begin avait l’habitude de prendre la parole lors de rassemblements populaires. Les concurrents se rendront ensuite devant l’hôtel King David, célèbre dans l’histoire de l’indépendance d’Israël. C’est cet immeuble que les hommes de Begin ont fait sauter, en 1946, parce qu’il abritait le QG de l’armée britannique. La course se terminera devant le Centre Begin, non loin de la cinémathèque, donnant le coup d’envoi au marathon. L’initiateur de cette course, l’avocat Elisha Peleg, est conseiller municipal et il dirige le département des Sports de la mairie. Il a expliqué que ce projet avait en même temps une valeur éducative, morale et sportive. Et d’ajouter : « Il permettra de commémorer le souvenir d’un dirigeant qui était aimé et admiré par toute la population. Il n’existe pas de meilleurs endroits, à Jérusalem, pour lui rendre hommage en montrant notamment les quartiers pour lesquels il a combattu, dont il a rêvé et dans lesquels il a réalisé ses aspirations ». Des habitants de Jérusalem prendront part à cette course, aux côtés de sportifs internationaux et il serait même question d’y joindre des soldats. Bien entendu, comme on pouvait s’y attendre, ce projet suscite des protestations au sein de militants de gauche qui ont demandé pourquoi ces efforts étaient déployés pour Begin et par pour Rabin « qui était aussi un homme d’Etat aimé et apprécié ». Et puis, le site NRG indique que la compagnie Adidas, qui parraine ce marathon international, a demandé des explications sur l’itinéraire choisi « qui passe dans des quartiers se trouvant au-delà de la ligne verte ». Elle a réagi ainsi après avoir reçu des lettres de protestations d’organisations de « droits de l’homme » œuvrant en Israël et à l’étranger, qui ont menacé de boycotter le marathon.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.