Iran : un remaniement hautement symbolique

Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a limogé son ministre des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki et l’a remplacé par le vice-président et responsable du programme nucléaire iranien, Ali Akhbar Salahi, un très proche d’Ahmadinejad. La décision a été notifiée à l’ancien ministre par une simple lettre, et dans le site Internet du Président, ce dernier a remercié Mottaki « pour son dévouement au service du pays durant les cinq ans de son ministère », et il a espéré « qu’il oeuvrerait encore au service de la République islamique ». Au moment de l’annonce de cette décision, le ministre des Affaires Etrangères était au Sénégal pour une mission spéciale ! Mais au-delà des compliments, le Président n’a pas donné d’explication à ce subit remaniement. Selon certaines sources, Mottaki essuyait de plus en plus de critiques car il n’était pas parvenu à empêcher l’aggravation des sanctions imposées à l’Iran. De son côté, Mottaki reprochait à Ahmadinejad de décider tout seul des personnes qui accompagnaient le ministre lors des négociations sur le nucléaire avec les pays occidentaux. Mais surtout, il n’était pas d’accord avec certaines déclarations à l’emporte-pièce du Président, qui selon lui « mettent l’Iran en posture difficile et gênent ensuite les négociations avec les pays occidentaux ». En nommant à sa place le responsable du programme nucléaire, Ahmadinejad lance un nouveau défi à la communauté internationale et veut lui faire passer le message « qu’il ne se laissera pas intimider par qui que ce soit ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
378 0 Dec 14, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.