Bruno Gollnisch ne baisse pas les bras face à Marine Le Pen

LYON (Reuters) – Seul rival de Marine Le Pen pour la présidence du Front national en janvier, Bruno Gollnisch ne s’avoue pas perdant d’avance pour les primaires en dépit de sondages le donnant battu à plate couture.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.