Recherche nucléaire. Les portes du CERN s’entrouvrent seulement pour Israël, déjà plus gros contributeur financier et scientifique non-membre.

La raison d’être du CERN est de découvrir les particules fondamentales et les lois de l’Univers. Cette organisation scientifique d’élite est très internationale. 2600 personnes dont 8000 ingénieurs de 80 pays coopérent aux travaux. Israël en est le plus gros contributeur financier et scientifique parmi les Etats non-membres. La demande d’adhésion de l’Etat hébreu remonte à 2008. Une nouvelle phase est engagée depuis aujourd’hui avec l’ouverture des discussions officielles en vue de l’adhésion de la Turquie et d’Israël. D’autres Etats, qui ne sont ni membres ni observateurs peuvent participer à des programmes du CERN, c’est par exemple le cas de la Chine, du Pakistan ou de l’Iran.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.