L’Iran veut resserrer ses liens avec la Turquie et l’Arabie

Le tout nouveau ministre iranien des Affaires Etrangères, Ali Akhbar Salahi, a prononcé se premier discours. Il n’a pas parlé d’Israël, mais par contre il a annoncé son intention de resserrer les liens de l’Iran avec deux pays : la Turquie et l’Arabie Saoudite. L’ancien ministre Manousher Mottaki n’était pas présent à la cérémonie. Salahi a déclaré « que les priorités de la diplomatie iranienne se porteront sur les pays voisins de l’Iran, dont la Turquie et l’Arabie Saoudite qui ont une place particulière. La référence à la Turquie n’étonne pas quand on sait le rapprochement qu’opère Ankara avec les pays encourageant le terrorisme international. Par contre, les propos concernant l’Arabie Saoudite sont étranges au vu des révélations faites par le site « Wikileaks », sur la peur et l’aversion ressenties à Ryad face au régime de Téhéran et ses velléités nucléaires. « Il faut couper la tête du serpent » avait notamment déclaré aux Américains le Prince Abdallah d’Arabie en parlant de l’Iran. Peut-être le serpent iranien veut-il se rapprocher de l’Arabie pour pouvoir mieux la mordre… ?

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.