La population arabe gagne du terrain en Judée-Samarie

Loin des projecteurs, un nouveau quartier arabe est en train de voir le jour entre Kiriat Arba et Hébron, non loin de la maarat Hamahpéla, le Caveau des Patriarches. Il se trouve sur un terrain sous souveraineté israélienne (H-2), où les maisons ont été abandonnées il y a des dizaines d’années par leurs occupants lors de la construction de la nouvelle ville. Ce projet serait le résultat d’une initiative internationale conduite par l’Autorité palestinienne, mise en route depuis six ans et qui vient de prendre un nouvel essor. La plupart des habitations, sérieusement endommagées, seraient actuellement en réfection, pour être mises prochainement à la disposition des nouveaux habitants. Ces derniers seront encouragés à s’y établir grâce à des avantages sérieux que leur accorde l’AP : ils ne paieront aucun loyer pendant cinq ans et n’auront pas non plus à s’acquitter de leurs factures d’eau, d’électricité et d’impôts locaux. Ils auront droit également à des soins médicaux gratuits et toucheront en outre la somme mensuelle équivalant à 200 dollars. Le journal Besheva, qui publie cette information inédite, précise encore que ce nouveau quartier s’appellera « La nouvelle Kasba orientale ». Il précise encore qu’il sera peuplé notamment d’hommes des « services de sécurité palestiniens », qui ont purgé des peines de réclusion dans les prisons israéliennes pour activités terroristes. L’objectif de ce projet est clair et les Palestiniens eux-mêmes ne s’en cachent pas: ce quartier, dans lequel devraient être construites ou remises à neuf plus de 900 unités de logement, doit accueillir plusieurs milliers de Palestiniens et constituer une véritable « ceinture démographique » destinée à étrangler le quartier juif de Hébron. Il y a quelques semaines, les dirigeants des résidents juifs du secteur ont manifesté et stoppé les travaux mais cette interruption n’a été que temporaire et tout a repris peu de temps après. Un autre projet suscite également l’inquiétude des Israéliens : une nouvelle initiative vient d’être prise par des Palestiniens qui ont décidé de lancer une « Intifada des tombes » avec pour objectif d’étendre leur présence sur des terrains qui ne leur appartiennent pas, sans avoir à passer par des pourparlers. C’est ainsi que les résidents de villages situés en zone C, sous souveraineté israélienne, ont été appelés à organiser leurs enterrements en dehors des cimetières, à l’extérieur de leurs villages, afin d’élargir le périmètre de leurs localités et s’approprier de nouvelles terres.

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.