Le corps de la touriste assassinée est retrouvé

Dénouement tragique dans l’affaire des deux randonneuses attaquées pendant shabbat par deux Arabes dans le Goush Etsion, entre le village de Mata et Bet Shemesh. L’une d’entre elles, Suzan K. Wilson, guide de son métier, a été assez grièvement blessée par les agresseurs mais elle a réussi à prendre la fuite. Lorsqu’elle a donné l’alerte, elle a indiqué que sa compagne, Christine Logan, avait disparu. Elle a ensuite été transportée, dans un état sérieux, à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem. L’infirmier qui lui a prodigué les premiers soins a indiqué qu’elle avait été atteinte de coups de couteau dans le dos et sur la poitrine. Des recherches ont alors été lancées par les autorités pendant toute la soirée et toute la nuit. Des centaines de policiers, de gardes-frontières, de soldats et de bénévoles ont participé à l’opération. Finalement, les forces de sécurité ont annoncé dimanche, en tout début de matinée, qu’elles avaient retrouvé le corps de la victime, qui avait été poignardée. C’est une des unités de secours qui a fait cette découverte macabre entre des buissons, à près de 900 mètres de l’endroit où les deux femmes ont été attaquées. Des enquêteurs ont alors été dépêchés sur les lieux pour recueillir les premiers indices. En outre, la police a déployé d’importants effectifs dans le secteur pour tenter de localiser les coupables. Revenons sur les faits : Wilson a raconté qu’elle se promenait avec son amie lorsque deux Arabes les ont attaquées et poignardées. Selon sa version, elle aurait réussi à leur échapper mais les assaillants auraient alors pris en otage sa camarade et auraient pris la fuite. Pour la police, les circonstances ne sont pas encore très claires et elle ne peut toujours pas affirmer avec certitude qu’il s’agit d’un acte terroriste.

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.