«Dix mille orthodoxes peuvent s’engager demain»

Le gouvernement ayant modifié l’âge limite du service militaire et ayant reporté à une date ultérieure les discussions sur les possibilités concrètes de l’enrôlement des orthodoxes à l’armée, le chef d’état major s’est déclaré mécontent. Pour lui, de moins en moins de jeunes endossent la responsabilité de la défense du pays, ce qui représente une situation qui ne pourra pas durer. Gaby Ashkenazi a pris la parole devant le public du centre universitaire orthodoxe de Kiriat Ono: «Je suis favorable à l’enrôlement des orthodoxes au sein de l’armée. Mais je pense que l’âge limite d’exemption devrait être fixé à 24 ou 25 ans, et non pas à 22 ans, sauf s’il est question de personnes qui ont déjà des enfants. Cet avis est connu de ceux qui prennent les décisions. Nous sommes pour l’égalité des droits et des devoirs. Les autorités devront composer avec cet avis. Dès demain, l’armée peut engager 10 000 orthodoxes. Bien entendu, il n’est pas question que tous soient des surveillants affectés à la cacherout. Nous pouvons leur trouver des fonctions appropriées. Je connais leurs besoins particuliers, la nourriture sous stricte surveillance rabbinique, une synagogue, ainsi que d’autres particularités. Il n’y a aucune raison qu’un soldat orthodoxe ne puisse vivre en paix avec sa foi. Ce n’est pas simple, mais ça fait partie du besoin de respecter cette population».

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.