Israël renouvelle sa plainte à l’ONU suite aux attaques en provenance de Gaza

S.E. Mme Susan E. Rice Présidente du Conseil de sécurité Organisation des Nations Unies New York Excellence, Je vous écris pour vous informer d’une série d’incidents graves dans le sud d’Israël et la bande de Gaza qui menacent la paix et la stabilité dans notre région. Très tôt aujourd’hui, mardi 21 Décembre 2010, environ vers 8 heures (heure locale) une roquette Qassam a été tirée de la zone de la bande de Gaza sur le sud d’Israël près d’Ashkelon, tombant dans le kibboutz Zikim. Cette fusée a explosé à proximité d’un jardin d’enfants alors que des dizaines de parents y déposaient leurs enfants à l’école, blessant une jeune fille de 14 ans. L’incident d’aujourd’hui fait suite à une série d’attaques, émanant de la bande de Gaza, englobant le lancement depuis le 19 Décembre 2010 de quelques trois roquettes et 18 obus de mortier dans les régions d’Eshkol et d’Ashkelon dans le sud d’Israël. Ces attaques, mentionnons-le incluent le lancement de six mortiers, le 19 Décembre 2010 contre des forces de Tsahal opérant à proximité du terminal de Kerem Shalom. Les incidents de ces derniers jours font partie d’une escalade des attaques terroristes émanant de Gaza, qui ciblent des civils israéliens dans des villes ainsi que le personnel militaire. Israël tient l’autorité de facto qui sévit dans la bande de Gaza pour entièrement responsable de tous ces incidents, menées en violation flagrante du droit international. En réponse à ces attaques, Israël a exercé et continuera d’exercer son droit de légitime défense. Dans une lettre précédente, le 9 Décembre 2010, j’ai mentionné que l’escalade de ces attaques doit être considérée avec le plus grand sérieux. Dans l’intention d’empêcher la poursuite de l’escalade du conflit, le Conseil de sécurité, le Secrétaire général et la communauté internationale doivent envoyer un message clair et déterminé statuant que ces attaques sont inacceptables. En outre, le Conseil de sécurité doit accorder une attention appropriée à la contrebande d’armes vers Gaza, qui continue d’alimenter la violence et l’instabilité dans notre région ” en violation de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité, y compris la résolution 1860. Je vous serais reconnaissant de distribuer la présente lettre en tant que document officiel du Conseil de sécurité. Je tiens à vous informer qu’une lettre identique a été envoyée à M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies. Permettez-moi, Excellence, de vous renouveler l’assurance de ma très haute considération. Cordialement, Meron Reuben Ambassadeur

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.