Braverman veut lancer un ultimatum

Avishay Braverman, ministre du parti travailliste chargé des minorités, a menacé de démissionner si dans un délai d’un mois son parti continue à ne pas exiger la reprise des pourparlers avec le Fatah de Mahmoud Abbas. Braverman a fait part de ses protestations devant un public d’étudiants à Jérusalem. «Nous sommes obligés, a-t-il déclaré, de présenter un ultimatum au Premier ministre. Ou bien on reprend les pourparlers directs, ou bien notre parti quitte la coalition. Si mon conseil n’est pas écouté, je quitterai le gouvernement et je lutterai depuis les bancs de l’opposition où j’œuvrerai pour la constitution du nouveau parti travailliste.»

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.